Formation des chômeurs : le "plan 500 000" se décline en Ile-de-France

Publié le 15/04/2016 à 16H32
Top départ de la déclinaison régionale du « plan 500 000 formations supplémentaires » à destination des demandeurs d’emplois. Aux côtés de Myriam El Khomri (ministre du Travail), Valérie Pécresse (présidente du Conseil régional d'Île-de-France), Jean-François Carenco (Préfet de Paris et d’Ile-de-France) et Patrick Frange (co-président du Coparef), Vincent Pigache (co-président du Coparef au titre de la CFDT) a signé, lundi 14 avril, la convention régionale du plan, qui prévoit près de 65 000 formations professionnelles supplémentaires pour les demandeurs d'emplois.

La convention acte l’apport de plus de 31 millions d’euros des partenaires sociaux ainsi que l’abondement par l’Etat de 3 000 euros par formation. Dans le détail, 34 000 places de formations seront assurées par la Région et 30 212 par Pôle Emploi. Un nombre auquel s'ajoutent les quelques 40 000 formations prévues initialement pour 2016.

Dans un contexte d’urgence économique et sociale, la CFDT a fait le choix de s’engager dans la mise en œuvre de ce plan. Elle se félicite à cet égard que son pilotage soit assuré par le Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (Crefop*). Lors des premières réunions de l’instance sur le sujet, la CFDT a rappelé que ces formations doivent viser le développement de compétences liées aux métiers d’avenir (transitions énergétiques, écologiques et numériques) et pas seulement aux métiers en tension (comme la prévention-sécurité, à l’approche de l’Euro de football par exemple). « Nous avons également insisté pour que soient privilégiés les parcours qualifiants, indique Marinette Soler, secrétaire générale adjointe de la CFDT Ile-de-France. Pour les moins qualifiés, nous avons aussi demandé à ce que l'accès au socle de compétences et connaissances CLEA soit facilité ».

 plan 500 000 02plan 500 000 00
Outre la convention régionale du plan, une feuille de route partagée Etat-Région sur le développement économique, l'emploi et la formation a été signée lors de la cérémonie.


*
Instance quadripartite (Etat, Région, organisations patronales et syndicales) de coordination des politiques d’emploi, de formation et d'orientation professionnelles, le Crefop a notamment en charge le suivi et l’évaluation du plan. Le Comité paritaire interprofessionnel régional pour l'emploi et la formation professionnelle (Coparef) donne de son côté les grandes orientations régionales en matière de formation et choisit, notamment, les formations eligibles au CPF.