Emmanuelle Gieux (Santé sociaux 78) : " La ville orange était pour nous une opportunité de montrer la force de la CFDT "

Publié le 18/11/2011

Avec les membres de l’équipe Santé sociaux des Yvelines, Emmanuelle Gieux a fait de l’hôpital de Versailles-Le Chesnay une priorité pour la campagne fonctions publiques.

Quel est l’enjeu dans cet hôpital ?
Déposer notre liste CFDT ! L’hôpital compte 3 000 agents. C’est le deuxième des Yvelines après Poissy Saint-Germain. Nous n’y sommes plus présents depuis une trentaine d’années. En analysant les résultats de 2014, nous avons vu qu’il y avait un espace pour la CFDT. Nous avons donc décidé d’agir pour nous y implanter en allant au contact des agents très régulièrement. Depuis plus d’un an, deux militants du syndicat, Christophe Salomon et Élisabeth Chauvin, y font des tournées de service hebdomadaires. C’est une stratégie des petits pas pour convaincre des agents de rejoindre la CFDT. Nous avons reçu un accueil très favorable quand nous avons organisé notre forum social en octobre 2017. La Ville orange était donc pour nous une suite logique, une opportunité de montrer la force de la CFDT en allant à la rencontre des agents.

Comment cela s’est-il passé ?
Nous nous sommes retrouvés à 6h00 du matin au moment du changement d’équipe. Nous étions une quinzaine. Nous nous sommes placés aux trois sorties de l’hôpital. Nous avons à la fois tracté, donné de la documentation, distribué des jus d’orange, parlé avec les agents de leurs conditions de travail et… proposé à certains d’être candidats !

Pour quel résultat ?
Le travail de fourmi mené depuis un an et demi a porté ses fruits. Certains agents attendaient juste qu’on leur propose de nous rejoindre ! Au total, nous avons convaincu onze d’entre eux de se porter candidats ! Ce qui nous permet de constituer une liste complète. Nous sommes ravis. Je pense que cette initiative va vraiment nous booster pour les derniers mois de campagne.