Journée fonctions publiques en Seine-Saint-Denis

Publié le 05/05/2010

Dans le cadre d'une journée d'échanges et de débat sur la situation dans les fonctions publiques, François Chérèque, secrétaire général, a rencontré plusieurs équipes d'Ile-de-France le 22 avril. Compte rendu de la journée.

Ce qui surprend et interpelle en arrivant à 8h du matin devant la préfecture de Seine-St-Denis, ce sont les longues files d’attente d’usagers devant le Service aux étrangers (environ 700 personnes). Surtout quand on apprend ensuite que seules 150 personnes seront reçues par 2 agents. C’est avec cette réalité que François Chérèque, accompagné de représentants de l'Union régionale Ile-de-France ; de la Fédération INTERCO (agents des collectivités territoriales), de  l’Union départementale du 93 et du syndicat INTERCO 93,  a débuté cette journée spéciale fonction publique par la visite des lieux de travail des salariés de la préfecture, pour ensuite avoir un premier échange avec la section syndicale CFDT.

 
Ensuite, c’est en présence de 130 adhérents et sympathisants qu’il a pu débattre de la RGPP  (Révision générale des politiques publiques) et de son impact sur les  conditions de travail, sur les effectifs sans oublier le retraite.
 
François Chérèque a rappelé les désaccords de la CFDT avec la RGPP telle qu’elle est mise en place aujourd’hui. Avec une approche essentiellement comptable, cette politique se traduit par des réductions d’effectifs comme en Seine-Saint-Denis, sans discernement et sans tenir compte des besoins de la population, lui faisant rajouter que l’Etat met en œuvre une réforme qui  est aujourd’hui « maltraitante tant pour les salariés que pour le public ».
Une délégation a ensuite été reçue par le secrétaire général de préfecture (qui venait d’être nommé), auquel les difficultés quotidiennes de salariés mais aussi de la situation particulière du 93 ont été transmises.
 
Le midi, c’est avec Pierre Scarfogliero, secrétaire général de l'Union départementale, dans les locaux de la bourse du travail du 93, que François Chérèque a échangé avec 260 militants du privé comme du public. Après avoir reprécisé l’ambition de la CFDT de débattre avec le gouvernement d’une réforme pérenne et juste des systèmes de retraite, François Chérèque a déjeuné avec des responsables syndicaux de la Caisse d'allocations familiales, de l’éducation nationale, des Bus de Tremblais, de la RATP, de la Police à Roissy, de l’Hôpital de Saint Denis autour de la question de la détérioration des services publics dans un territoire qui concentre beaucoup de fragilités.

Enfin, la journée s’est terminée avec la section CFDT de l’hôpital Robert BALLANGER de Villepinte. La encore près de 80 adhérents et sympathisants ont débattu. Les échanges se sont poursuivis par la rencontre du personnel de différents services de l’hôpital, puis du directeur de l’hôpital.

L'Union régionale Ile-de-France, qui a eu l'occasion d'interpeller à plusieurs reprises les pouvoirs publics sur la situation des salariés suite à la mise en oeuvre de la RGPP poursuivra à la fois ses interpellations et les rencontres d'adhérents permettant de partager les actions revendicatives construites dans les différents domaines de services publics concernés.