Une Fête du Travail solidaire et revendicative

Publié le 02/05/2016

Avec la Confédération CFDT, la CFTC, l’Unsa et la Fage, l’Union régionale Ile-de-France a organisé une matinée d’échanges  à Paris pour la journée internationale des travailleurs.

La première table ronde, placée sous le signe de la solidarité avec les réfugiés et migrants, a été l’occasion d’échanger avec Pierre Henry, directeur de l’association France terre d’asile ; Thiébault Weber, secrétaire confédéral de la Confédération européenne des syndicats (CES) ; Emilie Trigo, secrétaire nationale de l’UNSA et Didier Lefèvre, secrétaire régional de la CFDT Ile-de-France. Après une dénonciation unanime de l’accord UE-Turquie et un point sur la situation des migrants et réfugiés en France, Didier Lefèvre a présenté une action concrète en faveur des réfugiés : les « Duos de demain ». Conçu par France terre d’asile, ce dispositif dans lequel la CFDT Ile-de-France s’est engagée permet de mettre en relation des bénévoles avec des réfugiés afin de les accompagner et de les aider à s’intégrer en France. L’un des premiers duos formés a ainsi témoigné.
1er-Mai-2016-011er-Mai-2016-00

Le second débat a ensuite réuni Laurent Berger (CFDT), Philippe Louis (CFTC), Luc Bérille (Unsa) et Alexandre Leroy (Fage) afin d’échanger sur les avancées et les évolutions attendues du projet de loi Travail. Laurent Berger a notamment insisté sur le fait que le compte personnel d’activité n’était qu’ « une première brique dans la construction de la sécurisation des parcours professionnels » et que  « le mandatement syndical dans les petites entreprises était une avancée majeure du projet ».