A Paris, la CFDT se modernise

Publié le 27/10/2016 à 12H14
Après deux ans de travaux de modernisation, le nouvel immeuble de l’Union départementale de Paris a été inauguré le 20 septembre dernier. Quels sont les changements en termes d’accueil et de services pour les équipes et les salariés ? Quelle complémentarité du site avec l’immeuble de l’Union régionale, lui aussi agrandi et rénové récemment ? "Solidaires" fait le point.

C’est un projet ambitieux qui vient de trouver son aboutissement avec la fin des travaux de l'immeuble de l'Union départementale de Paris. Un projet qui, comme le rappelle Philippe Lengrand, secrétaire général de la CFDT Île-de-France, ne se limite pas à son volet immobilier : « C’est un projet politique à part entière, dont l’enjeu premier est de renforcer notre autonomie et celle de nos syndicats à Paris. En particulier dans une période où le logement des syndicats fait l’objet d’attaques répétées de la part de certains élus de collectivités territoriales ». Christophe Dague, secrétaire général de la CFDT Paris, ajoute : « L’autre défi, c’est de proposer un accueil et des services de qualité aux salariés, adhérents, militants et responsables syndicaux. Et de construire par là même une CFDT attractive et résolument tournée vers le 21e siècle. » Derrière ce projet commun, il y a aussi le voeu d’aller vers une plus grande mutualisation des pratiques et des moyens et d’avoir, vis-à-vis des salariés et adhérents accueillis, un même niveau d’information et de réponses.

Des missions complémentaires
Concrètement, le bâtiment de l’Union départementale de Paris, rue Euryale Dehaynin, loge désormais 35 structures syndicales (contre 24 auparavant). Le tout, en offrant de meilleures conditions de travail aux équipes des syndicats. Avec son hall d’accueil plus moderne, éclairé par une grande verrière, et ses six salles dédiées aux entretiens individuels et permanences thématiques (juridique, formation professionnelle etc.), le nouveau site doit aussi favoriser l’accueil des salariés et adhérents parisiens. Pour sa part, l’immeuble de l’Union régionale, rue de Crimée, inauguré l’an passé, accueille les formations syndicales de l’IREFE mais aussi les réunions des instances des syndicats (congrès, assemblées générales, conseils…) dans ses salles équipées et agréables. Les militants des syndicats peuvent en profiter pour rencontrer l’équipe de la CFDT Île-de-France ou encore récupérer du matériel de mobilisation (tracts, guides et plaquettes conçus par l’Union régionale…). Au final, ces deux sites proposent un ensemble de services complémentaires pour développer la CFDT de demain à Paris.

inauguration Euryale encadre