Compte personnel de formation : à vous de jouer !

Publié le 31/01/2015 à 17H20 (mis à jour le 24/03/2015 à 17H20)
Depuis le 1er janvier 2015, le Droit individuel à la formation (Dif) a cédé sa place au Compte personnel de formation (CPF). Ce droit, non plus attaché au contrat de travail mais à la personne, est ouvert à tous les salariés de droit privé (à partir de 16 ans ou 15 ans pour les apprentis)  et aux demandeurs d’emploi. Mode d'emploi.

Le CPF vous ouvre le droit à différentes formations qui vous permettront de sécuriser votre parcours professionnel : socle de connaissances et compétences, accompagnement à la Validation des acquis de l’expérience (VAE) et formations qualifiantes liées à un besoin économique. Pour consulter les listes de formations auxquelles vous pouvez prétendre, vous devez au préalable créer votre compte sur www.moncompteformation.gouv.fr et enregistrer votre crédit d’heures acquis au titre du Dif sur votre espace dédié. Ce solde d’heures non consommées, utilisable jusqu’en 2020, devait obligatoirement vous être communiqué par votre employeur avant le 31 janvier 2015, que ce soit via la fiche de paie de décembre ou une attestation de droits au Dif (à conserver pour faire valoir vos droits). Si vous n'avez encore rien reçu, il n'est toutefois pas trop tard pour en faire la demande...

Comment marche le CPF ?
Lorsque vous êtes salarié, vous bénéficiez tous les ans d’un crédit d’heures. A savoir, pour un temps plein : 24 heures par an jusqu’à atteindre 120 heures puis 12 heures par an jusqu’au plafond de 150 heures (celui du Dif était de 120 heures). Pour les salariés à temps partiel, les heures créditées sur le CPF sont calculées au prorata du temps de travail. Les demandeurs d’emploi, ayant cumulé ou non des heures au titre du Dif, pourront accéder au dispositif grâce au Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP). Des qualifications ou formations comprises dans le socle de connaissances pourront également être proposées aux jeunes sortis du système éducatif sans qualification.