L'Ile-de-France, premier hinterland fluvial des conteneurs du port du Havre

Publié le 23/01/2009 à 00H00 (mis à jour le 05/05/2010 à 12H52)
C'est peut être moins connu, mais l'Ile-de-France est le principal "bénéficiaire" des marchandises importées par le port du Havre. Il est vrai qu'avec ses 11 millions d'habitants...
L'Ile-de-France, premier hinterland fluvial des conteneurs du port du Havre
L'Ile-de-France, premier hinterland fluvial des conteneurs du port du Havre
C'est peut être moins connu, mais l'Ile-de-France est le principal "bénéficiaire" des marchandises importées par le port du Havre. Il est vrai qu'avec ses 11 millions d'habitants...

C'est peut être moins connu, mais l'Ile-de-France est le principal 'bénéficiaire' des marchandises importées par le port du Havre. Il est vrai qu'avec ses 11 millions d'habitants, son parc d'entrepôts de grande taille adapté aux organisations logistiques (18 millions de mètres carrés), son réseau d'infratructures développé, l'Ile-de-France est un véritable 'hub' national. Entre 1994 et 2007, le trafic par voie d'eau est passé de 440 EVP ( ou équivalent vingt pieds, unité de mesure permettant d'établir des statistiques comparatives) à 87 500 EVP. Deux conteneurs sur trois en provenance du Havre sont destinés à la grande distribution et sont acheminés soit vers Gennevilliers (80%) soit vers Bonneuil (20%). Le choix du fluvial a répondu à des contraintes environnementales, mais également à des intérêts économiques, voire des contraintes sociales comme la perspective d'une pénurié anoncée de conducteurs de poids lourds.

Une des grandes difficultés actuellement constatées est le mauvais positionnement des ports : Gennevilliers est trop loin des principales et nouvelles bases logistiques situées en Seine-et-Marne et dans l'Essonne ; quant à Bonneuil son développement est contracarré par le passage des ponts parisiens.

 

Lire la note de l'IAU Ile-de-France (Institut d'Aménagement et d'Urbanisme)