[Dossier] Fonctions publiques : regards de campagne

Publié le 16/10/2014 à 10H03
La dernière ligne droite de la campagne pour les élections professionnelles du 4 décembre dans la fonction publique est engagée. De multiples actions CFDT se sont déroulées ces derniers mois en Île-de-France avec le soutien de l’Union régionale auprès des agents de l’État, des hôpitaux, des collectivités territoriales, et vont s’amplifier dans les semaines à venir jusqu’au jour du scrutin. Solidaires a recueilli les propos de militants sur les thèmes revendicatifs développés durant la campagne.

Les agents de la fonction publique sont directement touchés par les mesures d’économies décidées par le gouvernement. La réduction de la dette publique de la France est nécessaire, mais ne doit pas se faire au détriment des personnels. Pour la CFDT, défendre la qualité de vie au travail et hors travail des agents, c’est défendre le service public.

Pouvoir d’achat : une situation qui se détériore
La question de la rémunération des agents de la fonction publique est particulièrement sensible en Île-de-France où le coût de la vie est élevé. Grégoire Bagot, secrétaire général d’Interco Val-de-Marne, au cours de ses rencontres avec les agents des collectivités territoriales, a écouté attentivement leurs témoignages. « Le constat est récurrent, les agents se plaignent de la baisse constante du pouvoir d’achat : gel du point d’indice depuis 4 ans, régimes indemnitaires attribués trop souvent sans transparence, niveau de prestations sociales inégales entre collectivités ». En effet, les aides sociales versées aux agents peuvent varier considérablement. « Ainsi dans le Val-de-Marne, pour la même prestation de prise en charge de mutuelle santé, certaines villes ne participent pas à leur financement, alors que d’autres le font à hauteur de 32 euros ! » La rémunération des agents des collectivités est la plus basse des trois fonctions publiques. « Et cela ne concerne pas uniquement la catégorie C, puisqu’à fonction et ancienneté égales les cadres de catégories A ou B sont sous-payés par rapport au privé ». La CFDT est pleinement investie sur cette question du pouvoir
d’achat. « La fédération Interco agit pour revendiquer une refonte des grilles salariales et du régime indemnitaire avec une augmentation conséquente des basses rémunérations ». Elle agit également au plan local pour accompagner les agents dans leurs revendications pour une meilleure prise en charge par les collectivités de la protection sociale (mutuelle santé), de l’accès au logement, du coût des transports. ❐

Retrouvez ci-dessous le dossier complet, agrémenté d'interviews d'adhérent, de responsables de syndicats et de sections.

Feuilleter le dossier