[Communiqué] Le Canal Seine-Nord Europe ne peut plus attendre !

Publié le 13/07/2017 à 10H02
COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Depuis 40 ans, le projet de chantier du Canal Seine Nord Europe est évoqué. Après toutes les péripéties, sur le budget, sur l’engagement des acteurs, on voyait le bout du tunnel. La CFDT abordait cette issue avec satisfaction pour avoir défendu le dossier dès son origine. Or, le nouveau gouvernement vient d’évoquer la réduction d’engagements pour 2017 afin de remplir l’obligation de maîtrise de son budget. La CFDT reconnaît l’importance d’une telle démarche, mais elle ne peut être en accord avec un ajournement du chantier Canal Seine Nord Europe.

La relance économique passe par l’investissement notamment sur des grands chantiers. Le Canal Seine Nord Europe en fait partie. De surcroît, ce chantier est vertueux car il est basé sur une logique d’investissement pour faire du développement durable dans toutes ses dimensions, créer de l’emploi et des entreprises, de développer le débouché fluvial qui bénéficiera à tous les grands ports maritimes et fluviaux de la Seine à l'Escaut. A l'heure de la réduction nécessaire des émissions de gaz à effet de serre et de la mobilité durable, c’est un transport inscrit dans la transition énergétique, un moyen indispensable de rééquilibrage modal au profit de la voie d'eau par rapport au ferroviaire mais surtout face aux réseaux routiers congestionnés et pollués.


En Hauts-de-France, en Normandie, avec l’axe Seine, ce chantier répond à un enjeu important pour l’emploi et le développement économique car au-delà de la phase du chantier, il y a de réelles perspectives d’emploi sur le long terme notamment dans le secteur de la logistique. De plus, les secteurs professionnels se sont préparés en anticipant leurs gestions prévisionnelles des emplois et des compétences. Nos régions ne peuvent plus attendre !


Il s’agit d’une ambition nationale car la France a besoin d’une véritable politique maritime, fluviale et portuaire. Si l’opportunité économique pour les hauts-de-France n’est plus à démontrer, le Canal Seine Nord Europe ne sera pertinent également pour la Normandie que si la complémentarité avec l’Axe Seine est bien décrite en :

  • Fiabilisant la Seine entre Le Havre et Paris
  • Commençant enfin les travaux de modernisation des ports du Havre et Rouen,
  • Laissant au démarrage du CSNE, un avantage compétitif aux ports français qui permettent par exemple l’implantation de zones logistiques favorisant également les Normands.

C’est pourquoi, la CFDT demande à l’Etat de maintenir ses engagements pris avec les collectivités territoriales et l’Europe sur ce chantier et ce, sans délai supplémentaire.

La réduction des déficits est importante, mais les investissements sur des grands projets sont essentiels pour l’emploi et le développement de nos regions.

Les Unions régionales CFDT Ile-de-France, Nord Pas-de-Calais, Picardie, Haute-Normandie, Basse-Normandie et la Fédération des transports et environnement.