Une dégradation des conditions de transport pour les franciliens

Publié le 26/05/2010 à 00H00
Positions de la CFDT Ile-de-France sur les transports.
Alors que le nombre de déplacements quotidiens en transport en commun ne cesse d’augmenter en Ile-de-France, et s’élevait à 8 millions en 2008, les conditions de transport sont de moins en moins supportées par les usagers : matériel souvent vétuste, lignes saturées, manque de liaisons entre banlieues, temps de transport qui s’allongent dû notamment aux retards et temps d’attente qui s’accumulent.
Les priorités pour la CFDT vont à la valorisation des transports en commun et à la complémentarité entre les différents modes pour améliorer les conditions de transports des salariés et l’adaptation de nos services publics aux besoins de déplacement y compris hors travail. En matière de tarification, la CFDT se bat depuis de nombreuses années pour une prise en charge sociale du transport pour les chômeurs et populations fragilisées en fonction de leurs capacités contributrices.
 
Mais le transport des personnes n’est pas la seule préoccupation de la CFDT, le frêt, dans une optique de développement durable, est également au cœur de nos réflexions. Ainsi, la CFDT prône un nouveau schéma régional de la logistique favorisant les sites possédant une intermodalité route/rail, ou route/fluvial.