Conseillers du salarié : pour de nouvelles désignations à Paris

Publié le 30/05/2017 à 16H59
La CFDT Paris a saisi le responsable de l’Unité départementale 75 de la Direccte Île-de-France, pour permettre aux organisations syndicales de désigner de nouveaux conseillers du salarié à Paris.

En effet, sur injonction du Ministère de la Justice, 7 conseillères du salarié ont dû démissionner début mai 2017 de leur mandat, pour qu’elles puissent exercer le mandat de conseillère prud’homale au… 1er janvier 2018 ! Ces départs s’ajoutent à ceux d’autres conseillers non remplacés à ce jour, et portent à 64 le nombre de conseillers du salarié CFDT à Paris au lieu de 82 en principe. Cette situation est bien sûr en deçà de la représentativité de la CFDT à Paris (24,27 % en avril 2017), mais surtout elle porte fortement préjudice aux salariés parisiens. La Direccte 75, qui a indiqué qu’aucun nouvel appel à désignation n’était prévu avant la fin du mandat en cours (décembre 2018), doit revenir sur cette décision inacceptable au regard des difficultés rencontrées par les salariés parisiens pour trouver des conseillers du salarié.