Laïcité : débat animé dans les Yvelines

Publié le 22/07/2015 à 14H36 (mis à jour le 12/01/2016 à 14H36)
Le 12 juin, l’Union départementale (UD) CFDT des Yvelines a organisé une matinée d’échanges sur le « Vivre-ensemble » et la laïcité, afi n de rappeler les positions de la CFDT mais aussi recueillir les témoignages de militants.

Ils sont une quarantaine de militants issus d’horizons divers et d’unions locales, à avoir répondu à l’appel de l’UD 78. Un appel à dialoguer sur ces questions particulièrement exacerbées depuis les attentats de janvier 2015. En préambule, Séverin Prené, secrétaire confédéral responsable du secteur économie et société, présente le texte de l’intersyndicale nationale « Vivre-ensemble, travailler ensemble ». « La laïcité, concept pourtant rassembleur, parvient à diviser y compris au sein de la CFDT. D’où l’importance de débattre et de dépasser les incompréhensions et méconnaissances sur le sujet », souligne-t-il. Après un retour sur le droit et la Loi de 1905, Séverin Prené rappelle que la CFDT met en avant le dialogue social pour résoudre les confl its sur la laïcité et le vivre-ensemble en entreprise. « Nous devons refuser d’aller sur le terrain des revendications religieuses et préférer apporter des réponses laïcisées, c’est-à-dire universalisables pour tous les salariés » indique-t-il. Les militants  alors leurs témoignages et ressentis sur diverses pratiques au travail : salles de prières, menus différenciés, fêtes religieuses, port du voile etc...

Réinvestir le vivre ensemble
« Il est primordial de lutter contre les intégrismes et d’apporter des réponses fermes aux revendications religieuses ‘rampantes’ », insiste, pour conclure ce débat très ouvert, Melchior Palacios, secrétaire général de l’UD. Avant d’ajouter : « Il faut que toute la société réinvestisse la question du vivre-ensemble. Et la CFDT doit s’impliquer au-delà des lieux de travail, en travaillant davantage avec les associations ».