Les syndicats du 91 menacés d'expulsion

Publié le 24/03/2017 à 11H57
Face à la décision du Conseil départemental de l’Essonne d’expulser les syndicats de la Bourse du travail d’Évry, l'intersyndicale CFDT - CGT - FO - CFTC - CFE/CGC - FSU - UNSA se mobilise.

Le président du Conseil départemental de l’Essonne a annoncé, en décembre, sa décision de ne pas renouveler la convention qui permettait aux syndicats d’être logés à la Bourse du travail départementale d’Évry. « En guise de relogement, on nous propose des locaux trop petits pour accueillir du public, tenir des réunions ou des formations syndicales, déplore Laurence Baudhuin, secrétaire générale de l’Union départementale de l’Essonne. C’est d’autant plus incompréhensible que la Maison des syndicats a été conçue, il y a 33 ans, pour les syndicats et c’est la population de l’Essonne qui l’a financée ».

Attaques répétées contre le logement des syndicats
Dans un communiqué, l’intersyndicale juge cette décision inacceptable. Et dénonce l’absence de concertation avec les bourse evry intersyndicale 01organisations syndicales et les motivations floues de la majorité actuelle. « Quel peut être le projet du Conseil départemental de l'Essonne quant à l'avenir de ce bâtiment, alors même qu'il a été déclaré […], le 30 janvier 2017, que la Bourse du travail n'était pas mise en vente ?, interroge l’intersyndicale. Le seul objectif serait-il de nuire à l'activité des unions départementales des organisations syndicales ? ». Une question qui se pose légitimement, dans un contexte de remise en cause régulière, par certains élus, du logement des syndicats. On se souvient, par exemple, qu’en 2014-2015, le Conseil départemental du Val-d’Oise a également tenté – sans y parvenir – d’expulser les organisations syndicales de la Maison des syndicats de Cergy.

Mobilisation sur Internet et dans la rue
Alors que le bail arrivera à son terme en juin, l’intersyndicale a multiplié ces dernières semaines les actions pour sensibiliser la population : conférences de presse, affichage d’une banderole géante sur la Maison des syndicats, mise en ligne d’une pétition, qui a recueilli à ce jour plus de 3 600 signatures… « Nous avons mené aussi récemment une opération de sensibilisation des habitants devant la maison des syndicats. Ce qui nous a permis de récolter plus de 1 000 signatures de soutien supplémentaires », précise Laurence Baudhuin.

Pétition en ligne sur : cfdt91.fr