Coronavirus : l'interpro dans la bataille

Publié le 28/04/2020

Appui juridique individuel, aide à la négociation, courrier aux organisations patronales régionales... Depuis le début de cette crise sanitaire inédite, tout l’interprofessionnel francilien se mobilise pour venir en soutien des équipes syndicales et des travailleurs qui en subissent les effets.

Dès la première semaine de crise, l’Union régionale a proposé son appui aux syndicats les plus impactés, comme ceux du commerce ou de l’hôtellerie-tourisme-restauration. «  Au départ, nous étions surtout sollicités pour des problématiques concernant les mesures barrières, le droit de retrait, les congés payés, le télétravail ou la garde d’enfants », témoigne Marinette Soler, secrétaire générale adjointe.

Très vite, les questions de chômage partiel ont aussi été au cœur des échanges. Et pour cause : dans la région, à la mi-avril, près de 2 millions de salariés franciliens étaient impactés. Dans la période, l’Union régionale a participé à des réunions avec la préfecture de région ainsi qu’à des points hebdomadaires avec la Direccte. « Nous avons rappelé nos exigences en matière de sécurité des travailleurs, de dialogue social mais aussi sonné l’alerte à propos de la situation dans certains territoires, résume Marinette Soler. En Seine-Saint-Denis, vu la densité de population, on dénombre beaucoup plus de personnes touchées par le virus et les hôpitaux sont d’ores et déjà saturés. La crise sanitaire actuelle exacerbe les inégalités territoriales. »