Dialogue avec les organisations italiennes et tunisiennes

Publié le 10/11/2015 à 11H03 (mis à jour le 12/01/2016 à 11H03)
Profitant de l’inauguration de l’immeuble rénové de la rue de Crimée, la CFDT Île-de-France a réuni les représentants de quatre organisations syndicales régionales : la CGIL, l’UIL et la CISL de la région de Rome ainsi que l’UGTT de Tunis, pour un large échange sur la situation de l’emploi, les transitions démocratiques qui s’opèrent mais aussi et surtout les migrations et la situation des réfugiés.

Yves Montalescot, secrétaire général de l’Union départementale des Hauts-de-Seine, a également présenté le rôle du réseau méditerranéen de prise en charge des migrants au sein duquel il est mandaté par la Confédération. Pour Diego Melchior, secrétaire régional qui pilotait la réunion, « il est très important de faire vivre ces relations avec les syndicats des régions capitales : cela permet à la fois de confronter nos pratiques et d’envisager des actions communes qui ont toute leur pertinence au niveau européen ». Moment d’émotion aussi : les membres de l’UGTT ont appris au cours de la réunion que leur organisation figurait parmi les quatre structures récompensées par le prix Nobel de la paix pour leur rôle dans la transition démocratique en Tunisie.