[Reportage] Semaine d'actions dans les fonctions publiques

Publié le 24/04/2014 à 12H20
Du 7 au 11 avril, la campagne des élections professionnelles dans les fonctions publiques a battu son plein. Reportage à l’Université de Créteil (94), où les Sgen-CFDT d’Ile-de-France, la CFDT Cadres et la CFDT Ile-de-France organisaient une mobilisation commune.

C’est sous un soleil radieux que les équipes CFDT investissent la dalle de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). Au programme de l’action du jour, cinq rencontres-débats sur l’avenir de l’établissement, un sujet « chaud » alors qu’une fusion entre l’UPEC et l’UPEM (Université Paris-Est-Marne-la-Vallée) se dessine à l’horizon 2016-2018. « Ce projet intervient dans une période de restriction budgétaire, qui frappe particulièrement les universités, éclaire Joëlle Faure, secrétaire de la section Sgen-CFDT de l'UPEC. Ce n’est pas simple, dans une période de non-renouvellement des collègues contractuels C et B et de difficultés pour recruter des cadres dans les fonctions clés comme l'informatique et la gestion du patrimoine », souligne-t-elle. Enjeu majeur des prochaines années, cette fusion concernera près de 32 000 étudiants et 4500 agents - dont 3000 enseignants-chercheurs (vacataires compris) et 1000 personnels bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux-santé (BIATSS) - de l’UPEC.

« La force du Sgen, c’est d’être inter-catégoriel »

De quoi donc susciter des débats, tant sur la gouvernance, le rôle des instances représentatives du personnel que sur la gestion des ressources humaines. « Avec la mise en place des comités techniques, nous sommes aujourd’hui amenés à nous former sur des questions pointues, développe Joëlle.  C’est nouveau pour l’Education nationale, où les cadres  n’ont pas l’habitude de suivre des formations et les présidents n’ont pas cette culture de négocier sur l’organisation ou la qualité de vie au travail ».  Une enseignante qui participe à l’action abonde dans ce sens. Et souligne : « La force du Sgen, c’est d’être inter-catégoriel et de défendre personnel BIATSS, enseignants et enseignants-chercheurs ».

« Se faire connaître auprès des collègues »

Bien sûr, cette mobilisation est aussi « un moyen de se faire connaître auprès des collègues et des étudiants, indique Joëlle.  L’objectif aujourd’hui est de montrer quel rôle le Sgen peut jouer concrètement pour les agents ». Une tâche difficile selon elle, dans un contexte de précarité grandissante – en particulier pour les jeunes - et de défiance envers les syndicats et plus généralement envers toutes les institutions (médias, partis politiques etc.).  L’action du jour n’en reste pas moins un succès, avec des centaines d’étudiants et personnels sensibilisés sur les enjeux auxquels doit faire face l’université. Comme l’attestent les présences du secrétaire national Jean-Louis Malys, du secrétaire général de l’UD 94, Ludovic Domsgen et de plusieurs secrétaires régionaux, tout l’interprofessionnel est mobilisé. « L’objectif est de donner une visibilité d’ensemble à la CFDT sur le territoire, rappelle Lahouari Boubekeur, secrétaire régional en charge de la campagne dans les fonctions publiques. Il détaille les moyens mis en place par l’Union régionale pour venir en aide aux équipes : « Notre aide se traduit en termes d’organisation logistique, de soutien humain sur le terrain, d’élaboration de tracts spécifiques à l’Ile-de-France, de formation préélectorale etc. Avec « Une carte / une idée », nous donnons aussi la parole aux agents et leur montrons que la CFDT est à leur écoute », poursuit-il. Rendre acteurs les agents, pour être au plus proches de leurs préoccupations, la méthode reçoit un excellent accueil sur le campus. Reste désormais à transformer l’essai au moment des élections, c’est à dire le 4 décembre prochain.

Une semaine d’actions en Ile-de-France

Du 7 au 11 avril, l’Union régionale CFDT est allée à la rencontre des équipes et des agents de différentes fonctions publiques (d’Etat, hospitalière, territoriale) :

  • Cité administrative de Melun (77) -  Mobilisation Sgen / Interco / Retraités / SNPJ / Finances / Santé-sociaux.
  • Centre hospitalier d’Etampes (91)
  • Lycée polyvalent de Villiers Saint-Frédérique (78)
  • Conseil général de l’Essonne à Evry (91)
  • Union départementale de l’Essonne (91) à Evry  – Rencontre entre le Sgen / Santé-sociaux / Interco